Les producteurs de SOLARIS bénéficient d’une formation pratique sur les bonnes techniques culturales de l’ananas : le paillage

Les  question d’anomalies climatiques oblige à repenser nos méthodes traditionnelles de culture. La rareté ou l’irrégularité des pluies constitue une menace pour l’agriculture surtout en milieu paysan où il n’y a pas de moyens pour irriguer les champs. Afin de relever ce défi, le projet OM4D dans son volet <<développement de la chaîne de valeur ananas au Togo>> en collaboration avec la société SOLARIS a décidé de mettre à la disposition des producteurs d’ananas Biologique du HAHO un consultant expérimenté pour former ces derniers à travers des champs écoles sur la technique de paillage. L’expérimentation couvre une période de dix huit mois.

Les participants aux champs-écoles seront les membres des cinq coopératives agricoles partenaires de SOLARIS telles que LOLOGNON d’Atchokou, NAGNOMIDOU d’Akpakpakpé, COMPREHENSION de Dalia Bégbé, ASSILEASSIME de Paris Copé et L’BAMHOM de Batolosso.

 

 

Au niveau de chaque coopérative bénéficiaire, une parcelle de 1 carré (625 m²) a été identifiée de commun accord avec la société SOLARIS pour la mise en place des champs-écoles. La mission de prospection du consultant permettra de retenir ou de remplacer les parcelles identifiées auprès des coopératives respectives pour les champs-écoles.

SOLARIS, en concertation avec les 5 coopératives bénéficiaires, assurera la disponibilité des rejets qui seront utilisées pour l’expérimentation. Il s’agira des rejets d’ananas de la variété Brazza (ou pain de sucre).

L’expérimentation se déroulera en 3 phases : la phase de cadrage de la mission du consultant, la phase de la formation pratique des producteurs agricoles et la phase de partage et capitalisation des expériences acquises. La première phase comporte les échanges préliminaires et la réunion de cadrage. Les différentes étapes de la deuxième phase seront : (i) Prospection des sites de production des coopératives bénéficiaires en vue d’étudier la faisabilité de la pratique du paillage sur ces sites respectifs ; (ii) Installation des champs-écoles ; (iii) Entretien des champs (un premier désherbage manuel 2 semaines après la plantation puis un deuxième suivi du renforcement du paillis 2 semaines plus tard ; (iv) Suivi semestriel des champs-écoles. La dernière phase permettra de partager avec les autres acteurs de la chaîne de valeur ananas biologique les expériences capitalisées.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>